“Le Canard enchaîné” a dégoté le contrat du coiffeur attitré de François Hollande à l’Élysée : 9 895 euros mensuel le coup de peigne.”

Quelle mouche a piqué Sylvie Hubac, l’ancienne directrice de cabinet aujourd’hui recasée au RMN-Grand Palais, de fixer à 9 895 euros mensuel le salaire du coiffeur attitré du président de la République ? En effet, c’est elle qui, début mai 2012, rédige et signe le contrat d’engagement d’Olivier B., 46 ans, – dont l’existence a été révélée dans le livre L’Elysée Off d’Aziz Zemouri et Stéphanie Marteau -, pour prendre soin des cheveux présidentiels. Le Canard enchaîné s’est procuré la lettre d’engagement du capilliculteur, recommandé par un proche conseiller du président, Faouzi Lamdaoui (qui a quitté l’Élysée fin 2014), qui en était le client.

La somme paraît faramineuse puisqu’elle égale celle d’un ministre (9 940,20 euros). L’attitude de Sylvie Hubac est d’autant moins compréhensible que François Hollande avait donné des consignes claires et strictes de sobriété dans le fonctionnement de l’Élysée. Nous étions alors dans le temps du « président normal » qui devait prendre le train, ne résidait pas à l’Élysée, mais rue Cauchy, chez sa compagne d’alors, s’arrêtait aux feux rouges, négligeait sa sécurité, etc. Curieux, en effet, dans la mesure où François Hollande avait, de lui-même, décidé de diminuer de 30 % le salaire du chef de l’État : 14 999,78 euros en 2016.

La suite sur http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/le-coiffeur-de-francois-hollande-a-un-salaire-de-ministre-12-07-2016-2054071_1897.php