Nicolas Sarkozy : «Les entreprises seront le cœur de ma politique économique»

220px-Nicolas_Sarkozy_(2008)

INTERVIEW + VIDEO – L’ancien chef de l’Etat, candidat à la primaire de la droite, précise aux « Echos » ce qui le différencie du programme d’Alain Juppé sur l’économie. « Rien ne changera si l’alternance se limite à un exercice de retouche », estime-t-il.

La démission d’Emmanuel Macron et son entrée dans la campagne ne risquent-elles pas de bousculer la droite ?

Emmanuel Macron est le concepteur, l’auteur et l’exécutant des 50 milliards de hausses d’impôts intervenues depuis quatre ans. Durant ces quatre années, il fut le plus proche collaborateur de François Hollande, puis son ministre de l’Economie. Quand il vient dire qu’il faut baisser les impôts, chaque Français est en droit de le renvoyer à son bilan. Emmanuel Macron n’est ni de gauche, ni de droite. La vérité, c’est qu’il ne sait pas où il est.

En 2007, vous aviez axé votre programme sur le pouvoir d’achat des ménages. Quelle sera la priorité économique pour la primaire, puis pour la présidentielle si vous l’emportez?

Les entreprises seront le coeur de ma politique économique. L’objectif est de leur permettre d’être compétitives vis-à-vis de leurs concurrentes européennes. Pourquoi ? Parce que ce sont elles et elles seules qui créent des emplois. On ne peut pas sortir du chômage de masse si on ignore leurs besoins et leurs contraintes. Or, par rapport aux élections précédentes, non seulement le chômage est beaucoup plus élevé, mais ces contraintes n’ont cessé d’être alourdies, notamment sous l’effet des 50 milliards de hausses d’impôts et de taxes depuis 2012.

Nicolas Sarkozy : «Les entreprises seront le cœur de ma politique économique»
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/elections/primaire-a-droite/0211244766306-nicolas-sarkozy-les-entreprises-seront-le-coeur-de-ma-politique-economique-2023948.php?z42QTUVUBsLPMe4B.99